Pourquoi la Crête les acides gras Les bienfaits du régime Crétois Le menu crétois « idéal » Le régime occidental Etude de trois régimes ; leurs apports

 
         
     

Les acides gras

Les acides gras constituent les graisses, ils sont composés de chaînes, d’atomes d’oxygène, et de 4 à 24 atomes de carbone, où viennent se fixer des atomes d’hydrogène. On en distingue trois types (en fonction de l’absence ou de la présence d’une (ou plusieurs) double(s) liaison(s) sur leur chaîne carbonée) :

  • les acides gras saturés AGS (absence de double liaison) se trouvent en grande quantité dans les graisses animales (beurre, fromage, crème, viandes grasses) et dans certaines huiles tropicales (ex : huile de palme) ou les huiles de friture. Ils constituent les différents lipides (phospholipides, sphin, golipides, triglycérides) et assurent une grande partie de la dépense énergétique.
  • les acides gras mono-insaturés AGMI, (une seule double liaison), dont le plus important est l’acide oléique, présent dans les huiles d’olive et de colza.
  • les acides gras poly-insaturés AGPI (plusieurs doubles liaisons)
    Les acides gras mono et poly-insaturés se transforment selon les besoins de l’organisme. Cependant, il existe parmi les AGPI des acides gras dits essentiels (AGE) car l’organisme ne les synthétise pas, ils se différencient par rapport à la place de la première double liaison sur la chaîne des carbones.

    Les principaux AGE sont :
    • l’acide linoléique de la famille des omégas 6, il se trouve en grande quantité dans les huiles végétales de tournesol, de maïs et de soja consommées principalement dans les pays occidentaux.
    • l’acide alpha linolénique de la famille des omégas 3, il se trouve dans le plancton et le gras des poissons des mers froides ainsi que dans l’huile de colza et les noix.

A partir des ces omégas, l’organisme fabrique d’autres acides gras poly-insaturés et différentes substances qui interviennent dans le processus de coagulation du sang.

Actuellement, on consomme trop d’AGS et d’omégas 6, cette surconsommation est néfaste car les AGS sont générateurs de LDL et les omégas 6 (qui font baisser les taux de LDL et de HDL) sont facilement oxydables. De plus, ils diminuent l’utilisation des omégas 3 par l’organisme s’ils sont présents en trop grande quantité.

Au contraire, les omégas 3 et les AGMI sont profitables à l’organisme, ils diminuent le cholestérol total tout en augmentant l’HDL, mais ils ne favorisent pas la formation de caillots de sang.

>>>

Le cholestérol
Les maladies cardio-vasculaires
Un peu de maths
Régime crétois, occidental, américain
Tester le régime crétois
Conclusion