Etude d’Ancel Keys Etude réalisée par Serge Renaud et Michel de Lorgueil Le « french paradoxe » Etude des esquimaux

 

Etude réalisée par Serge Renaud et Michel de Lorgueil

C’est en 1988 que ces deux docteurs français commencent une étude sur 600 patients qui viennent d’avoir un infarctus. Ils divisent leurs patients en deux groupes, le 1er groupe reçoit une alimentation prescrite par des cardiologues (groupe témoin), c’est à dire un régime qui est sensé faire baisser le taux de cholestérol et réduire les graisses. Le 2ème groupe reçoit une alimentation de type crétois riche en oméga3 (fruits, pain, légumes, poisson, volaille, yaourt, fromage de chèvre et de brebis ainsi qu’une consommation modérée de vin). Au bout de 27 mois, on constate une baisse de 70% à 80% du nombre d’infarctus pour le groupe de patients ayant reçu un régime crétois.

Groupe témoin
Groupe « crétois »
Nombre de personnes
Oméga 3 (en % des calories)
Oméga 6 (en % des calories)
Infarctus
Insuffisances cardiaques
Décès cardiaques
Décès toutes causes
303
0.27
10.5
33 (11.2%)
59 (19.5%)
16 (5.3%)
20 (6.6%)
302
0.81
12.9
8 (2.6%)
14 (4.6%)
3 (1.0%)
8 (2.6%)

Si l’on observe ce tableau, on remarque qu’il y a eu 33 infarctus dans le groupe témoin et seulement 8 dans le groupe crétois, de même on compte 16 décès cardiaques (5.3%) contre 3 (1.0%) dans le groupe crétois. Le taux de décès toutes causes est également plus faible chez les crétois (8 contre 20).

Le lien entre l’alimentation et les maladies cardio-vasculaires est indéniable puisque ces deux groupes ont reçu une alimentation différente. Au final, on obtient des résultats opposés et nous remarquons que le régime crétois a été particulièrement bénéfique puisque dans ce groupe les problèmes cardiaques sont moins élevés que dans l’autre.

Des études ont également été faites sur le climat, l’hérédité, le mode de vie, l’absence de stress que l’on peut trouver dans la population crétoise, aucune ne peut expliquer une telle espérance de vie et si peu de maladies cardio-vasculaires, on en a donc déduit que c’est donc bien l’alimentation des crétois qui est à l’origine de leur vigueur.

Le régime crétois est donc réellement efficace, la forte espérance de vie des crétois et leur faible taux de décès suite à des maladies cardio-vasculaires sont vérifiés, il s’agit du reflet d’une alimentation particulière (que nous étudierons dans la partie suivante).

>>>

 
 

Le cholestérol
Les maladies cardio-vasculaires
Un peu de maths
Régime crétois, occidental, américain
Tester le régime crétois
Conclusion